Bien sur nous ne pourrions pas parler de printemps sans parler de ses jolies coccinelles qui virevoltent au grès du vent ...bla bla bla...

Oh et puis zut c'est pas comme ça que je voulais raconter mon histoire.  C'est vrai je vous ai présenté ma meeerveilleuse machine à coudre super extra top moderne, mes supers tissus méga chics et rafinés du marché de la Plaine à 1 euro 50 le mètre...Mais comme toutes les belles histoires, il y a toujours ces "méchants". Non sans blague aucune aventure extrahordinaire ne peut avoir lieu sans au moins un élément perturbateur...

Alors pour reprendre, un élément perturbateur sert à alimenter le suspence. C'est celui qui teste les nerfs d'acier du héro, celui qui lui met des batons dans les roues, qui le pousse à bout, qui l'enquiquine grave. C'est grâce à lui qu'on ne risque pas de tomber dans une histoire genre Marie Poppins (noter au passage mes références). Bref le coquin, la canaille !!!

Donc dans ce rôle j'ai l'honneur de vous présenter ...Roulement de tambours ....

DSC00189Tulu tulu uuuuu !!!!

Hein quoi? A oui j'aurais pu vous la montrer à visage découvert mais vous auriez pu vous laisser prendre et vous attendrir devant ses joues roses qu'on a envi de croquer partout partout...Hein heu oui pardon revenons à nos moutons...

Alors je disais la canaille est sans pitié. Son seul but: empêcher sa maman de faire de la couture, du tricot, des gateaux...hum et plein de petites choses qui la rendent heureuse heureuse...Hein quoi ah oui je m'égare...

L'élément perturbateur c'est celui qui décide qu'il n'a plus sommeil en pleine pose d'un biais... Qui veut jouer lorsqu'on découds une manche montée à l'envers, qui veut des calins lorsqu'on a loupé une maille et qu'il faut détricotter un rang ou encore qui tire sur la laine lorsqu'on a presque fini notre GRR !!!!!

Bref saurai-je déjouer ces pièges?